Vitamine D – En avons-nous vraiment besoin?

La réponse est OUI.

Notre corps a besoin de vitamine D pour notre métabolisme osseux. Nos os sont en équilibre constant entre la croissance et la consolidation ; et nous avons besoin de cette vitamine vitale tout au long de notre vie. Cela dit, la vitamine D est extrêmement importante durant la période de croissance rapide (= l’enfance).

Les os peuvent être imaginés comme une sorte de substance fabriquée à partir de gomme. Lorsque le calcium est incorporé à cette masse à l’aide de vitamine D, l’os devient dur. La qualité de la structure osseuse et sa densité sont définies durant notre enfance et notre adolescence. Si nous parvenons à stocker suffisamment de calcium pendant cette période et à construire une structure osseuse stable, nous en tirerons des avantages durant toute notre vie. Les enfants souffrant d’une carence chronique en vitamine D souffrent d’os rachitiques ou mous, qui peuvent déformer de manière permanente leurs os et leur squelette.

Pour les adultes menant une vie sédentaire, la résorption osseuse commence tôt avec l’âge et, à partir de 40 ans, l’ostéoporose peut souvent être observée chez ces individus. Le nom dit tout: l’os dense et résistant aux chocs devient perforé et poreux. Il n’y a plus de calcium et l’os perd sa force. Cette condition peut également entraîner des fractures inattendues.

Pourquoi je vais aussi loin?

Nous avons besoin de vitamine D et malheureusement on ne ressent pas immédiatement les conséquences de sa quantité insuffisante. L’effet de la carence en vitamine D chez les jeunes apparaît beaucoup plus tard dans la vie. Il est alors trop tard pour rattraper la densité osseuse perdue.

Notre corps produit un précurseur de la vitamine D. À l’aide de la lumière du soleil, ce précurseur est transformé en véritable vitamine D dans notre peau. C’est donc ici que commence notre dilemme: est-ce qu’on protège la peau du soleil ou on profite du bain de soleil pour transformer notre précurseur en vitamine D ? Souvent on choisit la solution intermédiaire: on s ‘expose au soleil le matin et l’après-midi en mettant une protection solaire sur notre peau. En revanche, on reste à l’ombre pendant l’heure du déjeuner (entre 11 et 15h). En hiver, les bains de soleil sont plus difficiles. Afin de contourner ce « manque de soleil », notre corps utilise ses réserves et fournit un apport en vitamine D. De plus, nos vies se déroulent de plus en plus dans des espaces fermés. En Suisse, un apport en vitamine D de 400 UI pendant les 3 premières années de la vie est recommandé.

Les enfants à peau noire ou métissée vivant en Suisse méritent une attention particulière en ce qui concerne la vitamine D. Depuis des centaines d’années, notre peau s’est adaptée à notre habitat. Elle est devenue plus brillante, plus perméable aux rayons UVB pour assurer un apport suffisant en vitamine D. La peau foncée présente une meilleure protection solaire que la peau blanche. En même temps, la peau foncée a besoin beaucoup plus de temps d’exposition au soleil (30 fois plus qu’un enfant à peau claire) pour produire la même quantité de vitamine D. Cela fait seulement quelques années que cette particularité a été reconnue sous nos latitudes. Les directives varient considérablement d’un pays à l’autre.

Mes recommandations:

Les bains de soleil sont utiles et importants. Il faut juste s’assurer qu’ils ne provoquent pas de coups de soleil (rougeurs sévères de la peau). Commencez à jouer en plein air et à bronzer tôt dans l’année, restez à l’ombre à l’heure du déjeuner. De cette façon, avec un écran solaire minimal ou sans écran, si vous préférez, notre peau peut s’habituer lentement au soleil plus fort. La protection solaire naturelle (pigments biologiques, la mélanine) est activée et, en même temps, la vitamine D peut être synthétisée dans la peau.

Pour les personnes ayant une peau pigmentée vivant en Europe centrale: une analyse occasionnelle de taux de la vitamine D chez le médecin est conseillée. En cas de carence potentielle, une supplémentation en vitamine D est recommandée.

 

Regula Ziegler
Pédiatre à Zurich

Je travaille depuis 25 ans en tant que pédiatre. Les enfants et tout ce qui les concerne ont toujours eu pour moi un rôle prépondérant. Pendant de nombreuses années d’exercice dans mon propre cabinet puis en tant que mère de trois filles travaillant à temps partiel, j’ai pu faire les expériences les plus diverses. Dans la vie de famille, la beauté des enfants se couple avec l’épuisement qu’entraîne le rôle de parent. J’ai découvert le yoga à la recherche d’un équilibre. Mon quotidien se tisse à présent de l’énergie tirée de ma famille, de mon travail au cabinet et du yoga qui me porte et me donne un sentiment de bien-être. 

 

 

Vous aimez l’article ?
Vous adhérez à notre concept ?
Suivez-nous sur Facebook et Instagram
Facebook  Instagram

 

0 comments on “Vitamine D – En avons-nous vraiment besoin?